Démission et reconversion professionnelle

Par Tony, le 26 décembre 2019

Depuis Novembre 2019, il est possible de démissionner tout en gardant ses indemnités Pôle Emploi pour effectuer un projet de reconversion ou de création/reprise d’une entreprise. Il y a cependant différentes conditions à remplir ainsi que des formalités à bien respecter avant de démissionner. Nous vous proposons de faire un point sur ces étapes liés à ce changement et qui représente une opportunité pour vous reconvertir dans le numérique.

Remplir les conditions d’obtention de votre allocation chômage

La première des conditions est celle du salariat dans le cadre d’un contrat de durée indéterminé (CDI), ceux concerné par un contrat de durée déterminé n’ont pas la possibilité de percevoir des indemnités en cas de démission. À noter que les CDI à temps partiel sont aussi considéré par cette nouvelle réglementation. Si vous êtes sous le statut de fonctionnaire ou d’agents de droit public, ou si vous êtes en statut de travailleur non salarié, vous ne pouvez prétendre à bénéficier d’indemnités.

Un autre condition, il faut avoir avoir eu au moins 5 années d’activité salarié continue que sur un employeur ou plusieurs mais sans période d’interruption. Sur le cas du CDI et cette période, si dans le passé, vous étiez en CDD dans l’entreprise, cela peut faire parti de la durée prise en compte du temps travaillé dans l’entreprise.

Enfin, la dernière condition concerne le projet de reconversion professionnel en lui même. Il se doit d’être bien préparé en amont, et notamment, il faut reconnaitre son caractère sérieux et réel. Pour cela, vous êtes obligé de passer par un conseiller en évolution professionnel afin de continuer votre démarche.

Rencontrer un Conseiller en Évolution Professionnel (CEP)

L’étape de la rencontre avec votre Conseiller en Évolution Professionnel est une étape indispensable pour permettre votre indemnisation auprès de Pôle Emploi. D’où l’importance, de voir cette personne avant votre démission, d’ailleurs nous vous recommandons de faire une capture d’écran ou une sauvegarde de votre premier échange pour prouver votre bonne fois.

C’est le Conseiller en Évolution Professionnel qui vous permettra de finaliser votre projet et de soumettre à une commission pour valider la prise en charge de votre allocation chômage. Sa mission consiste à évaluer les risques et les différents aspects de votre projet de reconversion. Avec lui, vous identifierez les moyens et les services à mettre en place pour réussir votre projet de reconversion ainsi que les engagements réciproques de chaque partie.

Pour prendre contact avec un Conseiller en Évolution Professionnel, vous pouvez trouver une carte de France sur le site du gouvernement sur la démission et reconversion, avec des coordonnées de chaque organisme ayant l’autorité administrative de faire ce rôle : voir la carte des organismes.

Valider le caractère réel et sérieux du projet

Après avoir défini à votre conseiller et préparer votre dossier, vous devez maintenant obtenir la certification de son caractère réel et sérieux auprès d’une commission qui rend son verdict dans les deux mois suivant sa déposition. En attendant, vous devez attendre ce retour de la commission pour démissionner de votre poste actuel. Dans le cas contraire, votre démission ne vous permettra pas d’avoir des indemnités chômage.

Dans votre dossier, il est fortement conseillé de démontrer que vous avez fait des démarches pour tester le métier choisi pour votre projet de reconversion. En ce sens, votre participation à nos ateliers d’initiation aux métiers du numérique, comme celui organisé à Brest le 10 Janvier sur l’apprentissage du développement informatique, est l’occasion idéale pour prouver votre motivation dans votre dossier. De plus, votre dossier doit prouver que vous avez sélectionné parmi des offres de formation, celle qui est la plus adapté pour votre reconversion. Cela anticipera votre demande de prise en charge.

S’inscrire à Pôle Emploi après la démission

L’avant dernière étape, ou la dernière si vous n’avez pas besoin de formation professionnel, est de faire votre inscription en tant que demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi. Cette inscription doit se déroulé dans les 6 mois après la notification d’acceptation de votre dossier par la commission. Si toutefois vous dépassez ce temps, comme toute personne après la fin d’un contrat de travail, vous avez 12 mois pour faire votre inscription.

Si votre dossier a bien été accepté, l’inscription vous donnera la possibilité d’obtenir l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE). Cette indemnité prendra comme date de départ d’indemnisation votre date d’inscription. Elle sera calculé sur la même base que l’ensemble des personnes en situation de demande d’emploi. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site de Pôle Emploi.

Commencer une formation pour vous reconvertir

Maintenant que votre inscription est effective, votre projet de reconversion professionnel va réellement pouvoir commencer. Le temps est venu de choisir une formation afin de déclencher les aides auxquelles vous avez droit comme le Compte Professionnel de Formation (CPF) ou encore l’Aide Individuelle de Formation (AIF) de Pôle Emploi. Vous pouvez également bénéficier d’aides de la part des régions, en Bretagne différents mécanismes existent notamment QualifEmploi. Retrouvez notre article sur les aides pour une reconversion.

Share This